acinier


acinier

⇒ACINIER, subst. masc.
BOT., région. Un des noms vulgaires de l'aubépine, ainsi désignée dans quelques régions.
Rem. PRIVAT-FOC. 1870 reproduit à une variante près la déf. de BESCH. 1845. L'attest. du mot dans les dict. est sporadique : Ac. Compl. 1842, BESCH. 1845, LITTRÉ et GUÉRIN 1892; les dict. gén. du XXe s., hormis Lar. 20e (qui ajoute ,,ses baies ressemblent au raisin``) et QUILLET 1965, l'ignorent.
Prononc. — Seule transcription ds LITTRÉ : a-si-nié.
Étymol. ET HIST. — 1842 bot. (Ac. Compl.).
Prob. empr. au prov. mod. acinièr « aubépine (plante) », dér. du prov. acina « baie d'aubépine » (ALIB. 1966, 72 b; voir aussi MISTRAL t. 1 1879, 22 c), lui-même empr, au lat. acina, -orum neutre plur. de acinum (acinus) « petite baie, grain de raisin » (acine); cf. fr. cenelle, cinelle « baie d'aubépine » que FEW t. 21, p. 100 fait remonter à acinella, dér. de acina.
BBG. — PRIVAT-FOC. 1870.

acinier [asinje] n. m.
ÉTYM. 1842; provençal mod. acinèr, du provençal acina « baie d'aubépine », du lat. acinus. → Acinus.
Régional. Aubépine.
HOM. Formes du v. assigner.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • acinier — (a si nié) s. m. Un des noms vulgaires de l aubépine …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré